Une déclaration d’amour à ton chez-toi

Rien ne vaut son chez-soi: dans un monde numérique, où tout passe très vite, il est important d’avoir un lieu où se recentrer sur l’essentiel.

Les agendas se remplissent à toute allure, la boîte mail déborde dès le mardi et durant nos congés nous courons d’un événement à l’autre pour pouvoir abreuver nos followers de photos de notre vie trépidante. Les «J’aime» dictent notre perception de la réalité, la vie n’est plus imaginable sans smartphone et pour «assurer» il faut passer des heures au travail. Nous courons en permanence après la prochaine sensation et voyageons à travers le monde à la recherche d’aventures. Mais ce mode de vie nous remplit-il vraiment de satisfaction?

Pourquoi ne cherchons-nous pas plutôt à remplir notre vie de bons moments, qui nous apporteraient bien plus qu’un nombre croissant de followers sur Instagram? Comme faire plus souvent la grasse matinée. Ou prendre le temps de souffler enfin. Ou s’accorder un délicieux bain moussant pour se détendre en fin de semaine et déguster une tresse maison le dimanche matin. Ou encore simplement paresser, pour laisser notre esprit vagabonder et évacuer le stress. Sans but et sans pression. Prêter attention à nos proches et leur accorder plus de temps. Autant de petits moments dans la vie qui font la différence.

Pas besoin d’un lieu à la mode, d’une invitation ou d’un billet d’entrée pour profiter de toutes ces petites choses qui enrichissent notre vie. Chacun d’entre nous connaît un lieu où il est possible de vivre de tels moments de détente: son chez-soi. Notre havre. Qui nous protège de toutes les influences négatives dans la vie. C’est là que nous pouvons déconnecter et évacuer le stress.

«Nous souhaitons inspirer les Suissesses et les Suisses pour qu’ils accordent plus d’attention et de soin à leur intérieur. Sans craindre de rater quoi que ce soit hors de chez eux.»

Simona Scarpaleggia, CEO IKEA Suisse

Chez toi, tu t’épanouis, comme les plantes qui décorent ton intérieur.

«La maison, c’est le lieu où l’on peut tout dire sans craindre d’être écouté», dit la sagesse populaire. Chez toi, tu peux être toi-même, sans artifice. Tu n’as pas besoin de te cacher ni de te déguiser. C’est le lieu de toutes les confidences entre amis, des aveux que l’on ne pourrait pas faire dans un café ou à l’apéro. C’est là que tu t’épanouis, comme les plantes qui décorent ton intérieur. Dans le confort de ton fauteuil au salon, tu peux laisser libre cours à ton imagination et, entre casseroles et piles d’assiettes dans ta cuisine, la créativité collective peut se développer. C’est là aussi que tu partages ta vie avec tes proches et que tu révèles qui tu es vraiment, plus sûrement qu’à travers un profil de réseau social. C’est là enfin que tu entretiens tes relations, qui durent bien plus longtemps que l’accu du ton portable.



Alors pourquoi ne pas rester à la maison, pour changer? Pour une fois, annuler toutes les invitations, oublier la FOMO (fear of missing out - peur de rater quelque chose), lui préférer la JOMO (joy of missing out - le plaisir de rater quelque chose) et se réjouir de pouvoir, simplement, profiter de son chez-soi et se détendre, au lieu de collectionner les sensations les plus incroyables.

Partir découvrir le monde, c’est élargir son horizon, mais de là à ce que cette expérience ait un effet durable sur son propre mode de vie, il y a souvent un pas que l’on oublie de franchir. À peine le temps de rentrer de tes magnifiques vacances que le rythme quotidien t’a rattrapé. De retour au travail, de retour aux rendez-vous, de retour à ces mêmes habitudes, dont tu te sentais prisonnier ou prisonnière avant tes vacances.

Il est temps de briser ce cercle vicieux et de se recentrer sur l’essentiel. Ne remplis pas davantage ton quotidien d’excitation et d’agitation qu’il ne faut. Remplis ta vie de ton chez-toi.

Voilà qui pourrait t’intéresser